Comment prouver facilement l'absence de gluten en production alimentaire ?

Comment prouver facilement l'absence de gluten en production alimentaire ?

Vous produisez déjà des aliments sans-gluten ou vous souhaitez vous lancer dans une chaine de production sans gluten.

La démarche du Gluten free est délicate et chronophage car le label Gluten free n’est pas remis facilement.


Vous pouvez vous affranchir de ce logo et indiquer sur vos emballages que vos produits ne contiennent pas de Gluten. Encore faut-il le prouver !

 

La problématique du Gluten

  • L’intolérance au gluten en France

Le Gluten est le seul allergène générant une maladie : la maladie cœliaque.

L’intolérance au gluten touche environ 1% de la population (source Efsa) mais de nombreuses personnes ne sont pas diagnostiquées et montrent des signes d’intolérance.

Le gluten se trouve entre autres dans le blé, l’orge et le seigle.

Maintenant il y a aussi les personnes dites « intolérantes » et là il est recommandé de limiter la consommation de Gluten.

Ce n’est pas facile donc de passer à côté puisque c’est à la base de notre alimentation, notamment dans le pain et les pâtes mais aussi dans les pizzas, les pâtisseries, les sauces, les conserves et la plupart des plats préparés.

barley-malt-grains-levitate-white-background

 

  • La règlementation pour le sans gluten

Le Gluten est le seul allergène pour lequel il existe un seuil règlementaire qui permet de dire si le produit est sans gluten : ce seuil est fixé à 20 ppm* par le règlement européen n°4/2009.

Il est obligatoire de signaler la présence de Gluten dans les préparations alimentaires.

Certains aliments sont :

  • « naturellement sans gluten »
  • « pauvres en Gluten », entre 20 ppm et 100 ppm
  • « sans gluten » si la teneur ne dépasse pas 20ppm

 

Les industriels ont une obligation de résultat pour ne pas tromper le consommateur sur la présence de Gluten.

La santé des consommateurs est en jeu.

*ppm correspond à mg/kg

 

CTA-PRISE-RDV-SOPAC

 

 

Le Gluten, un enjeu financier pour les industriels

  • Le potentiel de CA du sans gluten

On estime que si on prend les personnes diagnostiquées intolérantes au gluten, celles qui ne sont pas diagnostiquées, les allergiques et celles pour qui l’absorption de gluten conduit à un inconfort, plus de 10% de la population exclurait des aliments contenant du gluten. (source Science et Avenir du 20.11.2018)

Sur 67 millions de français, environ 7 millions ne consommeraient ainsi pas d’aliments s’ils ont un doute sur sa teneur en gluten.

Vous commercialisez des produits sans gluten ou à faible teneur en gluten, faites-le savoir en réalisant des tests !

Garantir aux consommateurs une absence de gluten est une opportunité de vendre davantage, en vous ouvrant de nouvelles parts de marchés.

 

  • Le coût du logo Gluten Free

Le logo « épi de blé barré » est le logo officiel du sans gluten.logo-européen-gluten-free

C’est le logo par excellence, c'est celui que les consommateurs reconnaissent immédiatement.

Il peut être apposé sur les emballages certifiés sans gluten.

La certification est délivrée pour l’AFDIAG, l’Association Française des Intolérants Au Gluten.

Cette certification a cependant un coût car elle représente du travail pour se mettre en conformité, de nombreux tests et les frais liés à l’organisme de certification.

Il faut presque consacrer une ligne de production spécifique à cette fabrication pour éviter les contaminations croisées. Matériels différents, matières premières différentes, procédures différentes, c’est un apprentissage complètement différent pour le fabriquant. 

 

 

Comment contrôler l’absence de Gluten en production alimentaire ?

 

Logo ou pas, c’est le résultat qui compte !

Que vous ayez le logo Gluten Free ou pas, il faut faire des contrôles réguliers pour s’assurer que les produits ne contiennent pas de Gluten, du moins qu’ils respectent le seuil des 20ppm.

Même pour le logo Gluten Free, une obligation de résultat sera donc nécessaire et attendue, avec une analyse au moins une fois par an en laboratoire (analyse objective et externe) et des autocontrôles réguliers pour éviter les dérives entre temps.

Beaucoup d’industriels craignent les dérives et ne pratique pas d’autocontrôle mais préfèrent envoyer (à un rythme déterminé : une fois par mois/trimestre selon leur PMS) des analyses en laboratoire afin d’obtenir un rapport officiel de résultat. Cela engendre un cout souvent élevé.

 

  • Les analyse en laboratoires

 Inconvénient :  Quand vous envoyez des tests en laboratoire, le résultat arrive au bout d’un certain nombre de jours et le coût est assez important par test. Par ailleurs cela nécessite d’effectuer le prélèvement, de préparer l’envoi, de suivre le retour.
Vous êtes également obligés d’envoyer différents tests si vous avez des échantillons de surface, de liquide et de solide. Cela multiplie le travail et les coûts !

 Avantage :  Les analyses en laboratoire vous donnent l’assurance du résultat. Ce résultat est donné par un organisme extérieur certifié, souvent par méthode officielle.

 

  • Les autocontrôles

 Inconvénient

  • le résultat ne provient pas d’un organisme extérieur donc c’est à vous de valider votre méthode de contrôle pour démontrer qu’elle est fiable.
  • Les autotests demandent à mettre en place une procédure. C’est pourquoi souvent il est intégré au PMS et est réalisé par le système qualité du site (responsable ou assistants).

 Avantage

  • Simples à réaliser
  • Une fois la méthode validée, vous êtes autonomes dans la réalisation des tests.
  • Vous avez le résultat immédiatement !
  • Certains tests donnent la possibilité de réaliser 3 matrices différentes : un seul appareil pour 3 matrices ce qui réduit la gestion de tests différents.
    Vous devrez toujours utiliser un test par matrice mais c’est le même produit qui vous sert à faire les différents tests.

 

GlutenTox® Pro - Allergen Detection - Hygiena
Découvrir le test 3-en-1